Villes-sur-Auzon nommée Capitale Régionale de la Biodiversité 2019

Villes-sur-Auzon nommée Capitale Régionale de la Biodiversité 2019

Les résultats du concours 2019 "Capitale française de la biodiversité" viennent d’être dévoilés. Le jury régional a distingué le village de Villes-­sur-­Auzon comme Capitale régionale de la biodiversité en Provence-­Alpes-­Côte d’Azur tandis que le jury national désignait la Métropole de Lyon comme Capitale française de la biodiversité 2019. Pour la neuvième édition de ce concours national, dont le thème était "climat : la nature source de solutions", 58 collectivités se sont mobilisées cette année, dont 8 en Provence-­Alpes‐Côte d'Azur.

Le  jury  a  été  séduit  par  l’engagement  de  cette  petite  commune  de  1300  habitants  qui  porte  des  projets  en faveur de la biodiversité. La ville identifie les enjeux de biodiversité  avant  chaque  projet  d’aménagement  et d’équipement important :
- Le projet de cimetière-jardin est original et exemplaire dans  sa  mise  en  œuvre.  Il  est  construit  en  associant  les  habitants  et  les  scolaires  autour  de  la  culture,  l'histoire et la biodiversité.
- La démarche entreprise avec les parties prenantes du projet de la Combe de l’Ermitage (site d’escalade) a permis  de  définir  le  meilleur  compromis  entre  la  préservation  de  l’environnement  et  l’intérêt  sportif  du  projet. Suite à cette démarche ayant abouti à l’identification d’enjeux écologiques majeurs insoupçonnés sur le site, la commune souhaite créer une une Réserve naturelle régionale.
- Les jardins familiaux en plein cœur du centre du village sans système d'éclairage favorisent la biodiversité et une gestion de l’eau efficace et partagée.
- Les  actions  de  végétalisation  participative  des  rues  et  des  façades,  la  création  du  parking  perméable  et  arboré en plein cœur du village avec des noues végétalisées.
- La commune poursuit une démarche en zéro pesticide depuis 2 ans.
- L’action sur la réduction de la pollution lumineuse est également très intéressante car elle croise plusieurs volets  (énergie,  sécurité  et  biodiversité)  en  impliquant  l'ensemble  des  citoyens  (scolaires,  habitants  et  commerçants). 


 

Au  niveau  national,  la  Métropole  Lyon  remporte  de  titre  de  "Capitale française de la biodiversité 2019". La Métropole de Lyon (1,3 million d’habitants) a été récompensée pour le travail qu'elle  mène  depuis  plusieurs  années  pour  associer  prise  en  compte  du  changement climatique et de la place de l'arbre, de la nature et de l'eau sur son territoire.  120  acteurs  publics,  privés  et  associatifs  se  sont  engagés  à  planter  massivement, à travers une Charte de l'arbre.

Le concours "Capitale française de la biodiversité" est lié au dispositif de reconnaissance nationale "Territoire engagé  pour  la  nature", initiative visant à faire émerger,  accompagner et reconnaître des plans d’action en faveur de la biodiversité portés par des collectivités. Les pouvoirs publics reconnaissent l’importance de l’implication des collectivités pour la reconquête de la biodiversité.  


 

Pour candidater, les collectivités ont défini un programme d’actions en faveur de la biodiversité, pluriannuel et transversal à l’ensemble de leurs politiques  publiques.  Leur dossier a été analysé par un jury régional. En Provence‐Alpes‐Côte d'Azur, les partenaires ont souhaité reconnaître l’engagement mais aussi l’avancée du travail déjà mené à travers un niveau de performance indiqué par 1 à 5 libellules.

L'ARPE-­ARB Provence-­Alpes-­Côte d'Azur anime le dispositif en région et accompagne  les  communes  et  intercommunalités vers la reconnaissance de leurs projets en faveur de la biodiversité. En 2019, 65  communes,  intercommunalités et syndicats candidats ont obtenu une reconnaissance décernée par un jury régional. Avec 27 collectivités reconnues, Provence­‐Alpes‐Côte d'Azur est la première région en nombre de territoires engagés.