La tour la marseillaise a réussi son pari de l'emploi et de l'insertion

La tour la marseillaise a réussi son pari de l'emploi et de l'insertion

A l’occasion de la visite de la tour La Marseillaise le 15 juin par Martine Vassal, Présidente du Conseil Départemental des Bouches-du-Rhône, Marc Pietri, Président Directeur Général de Constructa, a présenté le bilan positif de la Convention Emploi qui a atteint ses objectifs initiaux - 900 emplois créés ou maintenus sur les phases de chantier et d’exploitation - en matière d’emploi et d’insertion.

Pour la construction de cette tour unique en Europe (135 mètres de hauteur et une architecture face à la mer imaginée par Jean Nouvel) :  

  • 290 emplois directs ont été générés et 380 emplois induits
  • 51 342 heures d’insertion (soit 590% de l’objectif initial) ont été comptabilisées sur la période de construction (2015-2018) dont 956 heures de formation.
  • 71 personnes ont travaillé sur le chantier via le dispositif insertion dont 15 bénéficiaires du RSA qui ont assuré 10 % du volume horaire insertion (soit 5387 heures).
  • 42 personnes ont été embauchées dans le cadre d’une création d’emploi dont 18 disposant d’un agrément insertion.
  • 13 jeunes de moins de 26 ans sont intervenus, dont 5 dans le cadre de contrat de professionnalisation en tant qu’aide-coffreur et assistant conducteur de travaux
  • 110 emplois en 2015, 35 équivalents temps plein en 2016 et 23 équivalents temps plein en 2017 ont été mobilisés par la mise en œuvre de la boucle d’eau de mer

Pour la phase d’exploitation (qui démarrera dans quelques semaines), d’ores et déjà 104 nouveaux emplois sont prévus sur un objectif de 125 emplois maintenus ou créés, et parmi eux, 20 postes seront réservés à des publics en insertion ou en situation de handicap. 

« Notre pari, fin 2013, était inédit ! Pour la première fois, nous avons fédéré 20 organisations économiques, entreprises, institutions, structures d’accompagnement à l’emploi, autour d’objectifs ambitieux en termes d’emploi et d’insertion : la création ou le maintien de 900 emplois pendant la phase de construction et d’exploitation de la tour. D’ores et déjà nous pouvons être fiers du bilan accompli. L’objectif de 770 emplois en phase de construction a été atteint et dépassé et, à quelques semaines de la mise en service de la tour, nous comptabilisons déjà 104 emplois créés ou maintenus pour l’exploitation sur l’engagement de 125 pris en 2013 », a expliqué Marc Pietri. 


 

Convention Emploi « 900 emplois pour le territoire »

Pour rappel, fruit d’une démarche totalement volontaire, la Convention Emploi signée en novembre 2013 était fondée sur six grands engagements sur l’emploi, l’insertion et la formation, visant à faire converger les besoins et l’offre de recrutement tout au long de la vie du chantier.
Les engagements pour la phase de construction :

  • 290 emplois directs sur le chantier dont 10 % de nouveaux emplois créés en privilégiant les emplois d’avenir, les emplois francs et les contrats en alternance en vue de parcours qualifiants.
  • 5% des heures travaillées destinées à des emplois d’insertion.
  • 380 emplois induits par la construction de la tour (sous-traitance, services aux entreprises, hôtellerie, restauration…)
  • ›100 emplois générés par la mise en œuvre de la boucle d’eau de mer Thassalia, système innovant de chauffage et climatisation

Les engagements en phase d’exploitation :

  • 50 emplois pour la maintenance technique et les services
  • 60 emplois pour l’entretien, le nettoyage, la sûreté et la sécurité
  • 15 emplois pour le pilotage de la boucle d’eau de mer

 

Les signataires de la Convention en 2013 : Constructa, la Caisse d’Epargne CEPAC, Vinci Construction France, Engie, Orange // Pôle emploi, Cap emploi, Emergences, Entreprises 13 pour l’emploi, GEIQ, FBTP 13, mission locale Marseille, PLIE MPM // L’Etat, le Conseil Régional Provence-Alpes-Côte d’Azur, la Métropole Aix-Marseille Provence, la Ville de Marseille, l’Upe 13, la CCI Marseille Provence, Euroméditerranée