Journée de la femme : Les gynécologues de la Polyclinique du Parc Rambot se mobilisent sur les pathologies de l¹intime féminin

Journée de la femme : Les gynécologues de la Polyclinique du Parc Rambot se mobilisent sur les pathologies de l¹intime féminin

Le  service  gynécologique  de  la Polyclinique  du  Parc  Rambot  souhaite  profiter  la  journée  de  la  femme  pour  aborder des sujets très intimes. Car encore aujourd’hui trop de femmes ne se soignent pas, restent avec des douleurs, des complexes. Mais le sexe est un organe comme un autre, dont il faut prendre soin. Toute  l’équipe  de  gynécologues  de  la  Polyclinique  du  Parc  Rambot  se  mobilise  pour  offrir  une  prise  en  charge  optimale de l’ensemble des pathologies de l’intime féminin, en faisant profiter les patientes des dernières avancées médicales et technologiques en matière de chirurgie gynécologique :

-- L’opération  sous  hypnose  pour  la  chirurgie du cancer du sein
Un  an  après  la  première  opération  du cancer du sein sous hypnose à la Polyclinique  du  Parc  Rambot,  150  opérations ont été pratiquées en un an.  Le  recours  à  l’hypnose  est  maintenant automatisé pour toute chirurgie  du  sein  bénigne.  Les  femmes sont ravies, elles récupèrent beaucoup  plus  rapidement.  La  Polyclinique se félicite de cette méthode qui apporte confort et bien être pour les femmes. Référent : Dr Véronique VAINI‐COWEN

-- Un laser pour soigner l’atrophie vaginale
Avec  l’acquisition  en  2019  d’un  laser  spécifique,  la  Polyclinique du Parc Rambot a permis à ses gynécologues obstétriciens  de  traiter  la  sècheresse  vaginale  qui  survient  après la ménopause ou un cancer du sein. En effet, le laser apporte  une  nouvelle  solution  bien  plus  efficace  et  moins  contraignante que les crèmes hydratantes et les ovules. Il s’agit  d’un  laser  CO2  pulsé,  indolore,  qui  retire  les  couches  superficielles sèches de la muqueuse pour faire apparaître les  couches  plus  jeunes  et  ainsi  permettre  une  meilleure  production de collagène. Référent : Toute l’équipe pratique le laser

-- Un nouveau robot pour opérer les cancers gynécologiques : col de l’utérus, endomètre et ovaires
La Polyclinique du Parc Rambot s’est dotée d’un robot à 4 bras appelé « Da Vinci » qui révolutionne les interventions chirurgicales : précision, diminution des saignements, diminution de la durée de l’opération et d’hospitalisation. Référent : Dr Jean Hilaire BIJEK

-- La  nécessaire  sensibilisation  pour  prévenir  et  détecter  l’endométriose
Les  principaux  symptômes  de  l'endométriose  sont  la  douleur  et  l'infertilité. Si la parole des femmes se libère peu à peu, si les praticiens  diagnostiquent  et  accompagnent  mieux  les  femmes,  la  sensibilisation des patientes et des médecins reste une priorité. L'équipe  de  chirurgie  gynécologique,  impliquée  dans  la  prise  en  charge de cette maladie depuis plusieurs années, met au service des patientes des techniques innovantes comme par exemple le Plasmajet et  le  Robot  chirurgical.  Cette  prise  en  charge  souvent  complexe  s'organise de façon pluridisciplinaire avec les gastro-­‐entérologues, les radiologues, les chirurgiens digestifs et urologues. Référents : Dr Pascal MOURTIALON & Dr François GUILIBERT

-- Une seule nuit d’hospitalisation pour traiter la descente d’organes
C’est une véritable valeur ajoutée pour la Polyclinique : grâce à  des  techniques  et  du  matériel  de  pointe,  les  femmes  souffrant de descentes d’organes, ou prolapsus, sont opérées en 1h30 seulement et peuvent rentrer chez elle le lendemain de l’intervention. Mieux ! Elles reprennent une vie tout à fait normale  au  bout  d’un  petit  mois  (sport,  travail,  rapports  sexuels). La chirurgie mini-­‐invasive (ou cœlioscopie) a révolutionné la prise  en  charge  de  ces  patientes,  en  permettant  une  correction de ces anomalies anatomiques tout en renforçant les tissus défaillants à l’aide de filets prothétiques. L’intervention s’appelle une promontofixation. Référent : Dr Olivier MARPEAU

-- La chirurgie plastique de l’intime pour mieux vivre
Méconnue parce que taboue, la chirurgie de l’intime est très étendue. Elle permet  de  réparer  des  anomalies  morphologiques,  ou  des  effets  d’un  traumatisme, et parfois relever de l’esthétisme. Nymphoplastie, réduction du clitoris, réfection du périnée, volumisation des grandes lèvres,… sont des chirurgies ambulatoire souvent réalisées sous anesthésie générale ou loco  régionale  avec  des  suites  plutôt  simples.  L’augmentation  de  volume  du point G pour soigner la perte de plaisir, l’injection de botox pour les vaginismes,…  plusieurs  interventions  peuvent  se  pratiquer  en  cabinet.  Comme toute chirurgie esthétique, le chirurgien doit cerner les motivations  de  la  patiente  et  permettre  une  approche  pluridisciplinaire  dans les cas où l’intervention de sexologue ou psychologue soit nécessaire. Référent : Dr Christophe CUENIN