Caractère Imprimeur reprend l'imprimerie varoise SIRA, épaulé par le fonds Connect

Caractère Imprimeur reprend l'imprimerie varoise SIRA, épaulé par le fonds Connect

Caractère Imprimeur (Marseille  11e),  épaulé par le fonds Connect, reprend l’imprimerie varoise SIRA et veut s’imposer comme leader régional en consolidant le secteur.

Déjà leader local de l’imprimerie Offset à plat avec un chiffre d’affaires de plus de 6 M€, Caractère Imprimeur vient de finaliser la reprise de l’imprimerie familiale SIRA basée à Sanary‐sur‐Mer dans le Var (1,7 M€ CA en 2016), avec laquelle elle partage de fortes synergies opérationnelles et commerciales. Une  première  opération  de  croissance  externe  qui  répond  aux  objectifs  affichés  par  Caractère Imprimeur il y a tout juste un an, au moment de son rachat par le fonds d’investissement  régional  Connect  et  ACG  Management  :  doubler  son  chiffre  d’affaires  d’ici 2020 (12M€), à la fois par croissance organique et par croissance externe, et devenir leader régional du marché de l’imprimerie Offset à plat.

Une première opération de croissance externe

« Suite à l’association, en mars 2016, avec Connect et ACG Management, nous nous sommes mis  en  ordre  de  bataille,  avec  des  projets  structurants  et  des  investissements  significatifs  à  venir, et, aujourd’hui, cette première opération de croissance externe ! Le rapprochement avec SIRA ‐ dont je discutais depuis deux ans avec son dirigeant Michel Tavitian, et qui n’aurait pas pu se faire sans l’accompagnement opérationnel de Connect ‐ va élargir notablement notre ase de chiffre d’affaires, notre horizon géographique et notre  portefeuille  de  clients.  Nous  prévoyons  par  ailleurs de réaliser au moins une à deux autres opérations  de  ce  type  dans  le  quart  Sud‐Est  d’ici  2020 », commente Stéphane Chazel, Président de Caractère Imprimeur qui compte parmi ses clients de grands noms comme Histoire  d’Or,  Marc  Orian, Le Ponant, Ricard, TMR International, Villages Clubs du Soleil... 

Pour  Damien  Garau, Directeur Général associé de Connect, qui a piloté le processus de reprise : « Cette opération, menée dans le  cadre de la préparation du départ à la retraite du dirigeant de SIRA, Michel Tavitian, assure la transmission et  la  pérennité de cette imprimerie varoise. Elle va dans le sens de l’évolution du secteur de l’imprimerie qui connaît une industrialisation des métiers  avec une consolidation et une concentration autour d’acteurs de taille supérieure. Cette opération illustre par ailleurs l’efficacité du partenariat entre Connect et ses participations, au travers d’un travail main dans la main avec le dirigeant ».  

Michel Tavitian se réjouit lui aussi de l’opération : « Je connais Stéphane Chazel depuis des années, nous partageons la même vision et la même éthique du métier.  Tout se passe de  manière fluide et efficace entre nous, et je sais mon entreprise entre de bonnes mains. Je suis enthousiaste à l’idée de contribuer à construire ce groupe régional de référence ». La  reprise  de  SIRA,  pour  un  montant  dont  la  valeur  n’a  pas  été  communiquée,  a  été  financée en partie sur les fonds propres de Caractère, et en partie par endettement auprès des partenaires bancaires de l’entreprise.


 

Des investissements significatifs en 2016 et à venir

Cette  reprise  fait  suite  à  une  première  année  de  structuration  de  l’entreprise  et  de  développement par croissance organique qui a porté ses fruits, avec un chiffre d’affaires en légère progression pour Caractère Imprimeur (près de 6,5 M€ en 2016 contre 6,1 M€ en 2015). « Notre plan de route est ambitieux mais nous nous y  tenons.  Nous avons déjà  investi dans l’agrandissement des locaux (500m2 supplémentaires dans le quartier de Saint-­‐Menet), recruté un nouveau responsable technico‐commercial, et programmé le  remplacement,  d’ici 1 à 2 ans, de la presse la plus ancienne par une presse de nouvelle génération, représentant un investissement de 1 à 1,5 M€. La croissance externe est un autre levier majeur que nous comptons  clairement  continuer  à  actionner,  avec  l’aide  et  l’accompagnement  de  Connect, conformément à notre stratégie initiale », ajoute Stéphane Chazel.