L'ARPE lance la 1ère édition du label Parc + : remise de prix le 16 octobre à Aix-en-Provence

L'ARPE lance la 1ère édition du label Parc + : remise de prix le 16 octobre à Aix-en-Provence

Maintenir  et  attirer  les  entreprises  sur  leur  territoire  est  aujourd’hui  un  enjeu  essentiel  pour l’attractivité économique des villes. C’est dans cet objectif que le label Parc + a été lancé cette année par  l’ARPE,  impulsé  par  la  politique  économique  de  la  Région  Sud  Provence-­‐Alpes-­‐Côte  d’Azur,  pour récompenser des démarches exemplaires de parcs d’activités.

À l’occasion de cette 1ère édition, 9 parcs se sont portés candidats pour obtenir le label Parc +.

Composé  d’un  jury  d’experts* et  financé  par  la  Région  Sud  Provence-­‐Alpes-­‐Côte  d’Azur,  l’ADEME,  la  DREAL et l’Agence de l’eau, le label Parc + prend en compte plusieurs critères : 

  • Aménager judicieusement son territoire pour accueillir les entreprises et leurs salariés
  • Lutter contre le gaspillage foncier
  • Préserver et valoriser le paysage et la qualité de vie locale
  • Favoriser les liens et le dialogue entre les entreprises et leur territoire
  • Améliorer le quotidien des salariés et des usagers

Mireille BENEDETTI, Conseillère régionale Provence‐Alpes‐Côte d’Azur, Présidente de l’Agence régionale pour l’environnement [ARPE] et Philippe VITEL, Vice-­Président de la Région Provence‐Alpes-­Côte d’Azur, ont convié la presse à la 1ère EDITION DE REMISE DES LABELS PARC + le MARDI 16 OCTOBRE à la Fondation Vasarely (Aix‐en‐Provence), en présence de Maryse Joissains-­Masini, Maire d’Aix‐en‐Provence, Président du Conseil de territoire du Pays d'Aix, Vice-­Président de la Métropole Aix‐Marseille Provence, de Roger Mei, Maire de Gardanne, et de Jean‐Louis Canal, Maire de Rousset.

_________________________________________

Les  prix  ont été remis  par  :  Gaëlle  Rebec,  directrice  de  l'ADEME,  Gaëlle  Berthaud,  déléguée  régionale  de  l'Agence de l'eau, Eric Legrigeois, directeur adjoint de la DREAL, Luc Ronfard, élu de la Chambre de commerce  et  d'industrie  de  Région  et  Monique  Cassar,  Vice-­‐Présidente  de  la  Chambre  des  métiers  et  d'artisanat de Région.
Des  représentants  d'entreprises  du  territoire  seront  présents  :  Christine  Fabre,  Présidente  du  GIHVA  (groupement des industriels de la Haute Vallée de l'Arc) et Guy PARTAGE, Président de Convergence 13 [instance créée par UPE 13].


 

5 parcs ont été labellisés*- dont le Technopole de l’environnement Arbois-Méditerranée qui décroche le niveau le plus élevé - et 4 parcs ont obtenu la reconnaissance "Parc engagé" :

PALMARÈS 2018 LABEL PARC +

Niveau 3 : Technopole de l'environnement Arbois-Méditerranée • Aix-en-Provence (13)

Niveau 1 : 

Parc d'activités des Bois de Grasse • Grasse (06)

Pôle industriel de Rousset • Fuveau / Peynier / Rousset (13)

Parc d'activités de Sisteron Val de Durance • Sisteron (04)

Pôle d'activités de Toulon ouest • Six-Fours-les-plages / la Seyne-sur-mer / Ollioules (83)

Parcs d'activité "Engagé"* : Pôle Yvon Morandat • Gardanne (13) - Parc d'activités de la Cassine - Saint-Pierre • Peyruis (04) - Parc d'activités de Villaret • Saint-Martin de Queyrières (05) - Parc d'activités de Perréal • Apt (84)

Le label Parc + prend en compte plusieurs critères : aménager judicieusement son territoire pour accueillir les entreprises et leurs salariés, lutter contre le gaspillage foncier, préserver et valoriser le paysage et la qualité de vie locale, favoriser les liens et le dialogue entre les entreprises et leur territoire, améliorer le quotidien des salariés et des usagers.
La labellisation porte uniquement sur les actions déjà réalisées en phase d'aménagement, de gestion et d'animation. Ainsi, pour les parcs d'activités n'ayant pas encore atteint la phase de gestion ou d'animation mais dont l'aménagement s'inscrit déjà dans les principes d'un parc d'activités de qualité, le jury a accordé la reconnaissance "Parc engagé ".

_________________________________________

Investir dans nos parcs d’activités vieillissants : une réponse à la pression foncière :

Le manque de foncier pour l’activité économique est un constat sans appel. Par exemple, sur la métropole Aix-Marseille Provence, une étude a chiffré à 1500 hectares les besoins dans les 15 ans à venir. Régulièrement  perçus  comme  des  verrues  au  milieu  du  paysage,  comme  les  “grignoteurs“  de  terrains  agricoles ou encore comme les lieux oubliés des transports en commun, les parcs d’activités n’ont pas toujours très bonne réputation. Les  entreprises,  elles,  sont  à  la  recherche  d’espaces  performants  et  de  qualité,  sur  lesquels  se  croisent  plusieurs atouts : qualité des aménagements et des bâtiments, facilité d’accessibilité, bien-­être des employés, opportunités de marchés et d’activités. Les acteurs économiques s’accordent sur la nécessité de requalifier les parcs d’activités existants pour le développement  économique  du  territoire  et  pour  permettre  la  création  d’emplois,  d’autant  que  les élus  voient le parc d’activités comme le graal du développement économique. C’est pour répondre à ces enjeux que le label Parc + a été créé, résultat d’un partenariat entre l’ensemble des acteurs économiques et institutionnels du territoire régional.